Archive pour la Catégorie 'inutile'

Transparence

Attention Attention, ce message risque d’être assez inintéressant!

« Dégraisser le mammouth » qu’il disait l’autre. Et à l’époque j’étais plutôt d’accord. Onze ans plus tard le mammouth est au régime, un peu comme Clémentine Célarié quand elle vantait les mérites d’une crème dégueu au chocolat. Moi je suis rentré dedans. Et ô surprise, il en faut de l’énergie pour faire bouger les grosses pattes du mammouth. Beaucoup même. Ca doit être les poils. Enfin, tout ça pour dire que dans l’Education Nationale ça bosse. Pas partout, pas tout le tempspetitesirenehaut2.jpg. Mais ça bosse. Et certains fumistes comme moi en perdent même le temps d’alimenter leur blog. Cette page vit depuis quelques mois désormais sous assistance respiratoire. Elle mourra sans doute de sa belle mort d’ici quelques temps, mais pas avant Ariel Sharon, c’est promis (car oui, tout comme Hervé Villard, je rappelle que ce cher Ariel -rien à voir avec la petite sirène- n’est pas mort).

Tout de même c’est une drôle d’Histoire Ariel Sharon. Celle d’un type qui fait n’importe quoi pendant toute sa vie et qui semble atteint tout d’un coup d’une légère crise de sagesse. Et voilà t’y pas que je retire les colons de Gaza, que je crée un parti d’union, bref, que je fais ce que seul un imbécile réformé comme moi pouvais faire : faire adopter par des centaines de millier d’imbéciles des décisions censées. Ou comment passer du statut de semeur de merde international à celui de faiseur de paix en l’espace de quelques mois. Mais plus drôle (triste) voilà l’accident cérébral. Et c’est comme si cette crise de sagesse n’était en fait qu’un signe avant-coureur. Attention, y’a quelque chose qui débloque dans le cerevau d’Ariel. Enfin bref, tout ça me fait penser à cette scène merveilleuse de Tout le Monde Dit I Love You où Woody Allen apprend avec soulagement que l’engagement de son fils dans le parti des jeunes républicains n’était dû qu’à un caillot de sang mal placé.

Et pourquoi je vous parle d’Ariel Sharon moi d’abord? Vous êtes pas là pour ça! Vous voulez le récit de la réunion avec le nouvel inspecteur d’Histoire. Celui de la sortie au cinéma ou de l’assemblée générale du lycée en salle des profs entre 12h15 et 12h55.poissonsasterix.gif Du drôle, du croustillant, du consternant. Raahh…si je me creusais les méninges je pourrais sans doute vous trouver une ou deux anecdotes amusantes. Comme la fois où j’ai grillé le disque dur d’une élève après que celle-ci m’eut confié : « ne le perdez pas monsieur, y’a toute ma vie dessus! ». Mais il s’est passé trop de choses depuis le mois de janvier pour que j’ai le temps de les raconter ou même de m’en souvenir avec précision. Et l’anecdote réchauffée c’est un peu comme du poisson pas frais.

Alors je me contenterai de mon actualité la plus dramatiquement actuelle. Je suis en vacances. Et occupé à corriger les copies du bac blanc seul à mon bureau, un best of de Bloc Party de ma confection en fond sonore. J’étais exactement dans la même position hier quand je suis tombé sur cette perle. Les questions portaient sur le fameux discours de Martin Luther King « I have the drime » (véridique). A la question quelles sont les revendications des noirs américains dans les années 1960, la réponse fut la suivante :

« les noirs américains veulent que leur couleur de peau soit transparente aux yeux des autres ». Ce à quoi je répondais dans la marge : « sérieux? ».

Voilà, ces noirs américains transparents, c’est un peu comme les cheveux assaisonnés de Gad Elmaleh, un tout petit moment de poésie sorti de nulle part. Il avait raison Mr King, il y a de l’espoir.
A bientôt




theworldofdd |
missyoura |
Kidal-blog: site d'informat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'air du temps
| vision libre
| jacquemiche2