• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 16 novembre 2008

Archive journalière du 16 nov 2008

En veille

La première fois que j’en ai entendu parler, c’était sur une des listes mails du syndicat. J’ai pas trop compris de quoi il s’agissait. Et puis j’ai vu un ou deux articles ici et là sur Internet. Sans trop y prêter attention. Mais quand je suis arrivé au lycée jeudi, et que j’ai vu les trois feuilles A3 plaquardées au dessus de l’entrée de la salle des profs, avec les points importants surlignés en jaune pour les fainéants et la mention “le ministère veut nous surveiller” en guise d’introduction, je me suis dit qu’il était peut-être intéressant de réfléchir à la question.

Alors voilà, le ministère veut nous surveiller. Surveiller ce qui se dit de l’éducation sur la “toile”. Vaste entreprise. Il a lancé un appel d’offre pour une “veille d’opinion dans l’éducation”. Qui voudra bien surveiller Internet pour le ministère? Se farcir la lecture de milliers de blogs enseignants racontant peu ou prou tous la même chose? En tout cas je souhaite bon courage à celui qui devra se les coltiner au lieu de regarder la saison 4 du Dr House sur TF1.

Bon, c’est bien beau tout ça, mais moi, j’en pense quoi de l’appel d’offre pour une “veille d’opinion dans l’éducation”? Ben d’abord, je pense à ma télé. Parce que le dernier appel pour une veille dont je me souviens, c’était Nicolas Hulot qui le lançait. Il nous demandait d’éteindre correctement nos téléviseurs. De pas faire nos feignasses et de couvrir, en deux ou trois pas, au choix, les trois mètres qui nous séparent de notre téléviseur pour l’éteindre correctement. Un bon moyen de faire des économies d’énergie. Celle du téléviseur, pas la nôtre bien sûr.

Non mais sérieux, j’en pense quoi de tout ça? Parce que je me suis un peu documenté et la plupart des gens ont un avis très tranché sur la question. Il y a ceux qui pensent que c’est le début de la fin, les prémices d’un management orwellien de l’éducation nationale. Bienvenue dans l’URSS de Staline où tout le monde surveille tout le monde et où le premier mot de travers vous enverra au rectorat. Je me demande d’ailleurs s’il n’est pas un peu dangereux d’écrire cet article. Peut-on retrouver ma trace? Dois-je me trouver un super pseudonyme? J’ai toujours rêvé de m’appeler Mike Johnson, c’est peut-être une bonne occasion pour commencer, non? Et si je diminuais la taille de la police, peut-être que ce serait un bon moyen d’échapper à la Veille.

Allez, c’est décidé, je passe au caractère 8. Dès la prochaine phrase. Ah mince, je trouve pas comment on fait sur le blog. Sûrement un coup du ministère.

Bon, mais le côté 1984 c’est pas le seul son de cloche qu’on entend sur Internet -où qu’on lit plutôt, mais c’est dur de lire un son de cloche. Non, il y a aussi ceux qui disent, et notamment au ministère, que la Veille c’est juste une revue de presse améliorée, qu’il faut bien qu’on sache ce que les gens pensent et que de toute façon ça existe depuis 2006, alors si ça existe depuis 2006 c’est que ça doit pas être trop problématique. On veut juste faire des statistiques, pas de noms, on vous promet.

En fait moi ce que j’en pense, c’est que je ne sais plus trop qui croire. Les collègues, un brin paranos peut-être, qui voient derrière chaque geste du ministère une odieuse manoeuvre de subversion, prêtant à certains de nos hauts responsables une intelligence démoniaque dont ils ne jouissent probablement pas – à leur plus grand regret. Ou ce même ministère qui essaie de nous endormir et semble pouvoir justifier tout et n’importe quoi, même des mesures dont on peut penser qu’elles font un peu tâche dans une démocratie.

Pour tout dire, ce que j’en pense surtout, c’est que la Veille reflète bien l’état désastreux des relations entre le ministre et ses enseignants, la méfiance regnant désormais sans partage de part et d’autre. Si on éteignait un peu la Veille et qu’on essayait, des deux côtés, de construire un vrai dialogue social, on en ferait sans doute de belles, des économies d’énergie.

Le preux chevalier

ps : Chevalier en pleine surcharge de travail avec élections, copies de terminales, toutes nouvelles classes de 5e et 4e pour quelques semaines et projets expérimentaux qui déchirent. Alors chevalier pas très bruyant sur le blog.Mais ça devrait s’arranger au mois de décembre.

pps : et désormais chevalier parler de lui à la troisième personne comme Jules Cesar. Ca fait classe!




theworldofdd |
missyoura |
Kidal-blog: site d'informat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'air du temps
| vision libre
| jacquemiche2