2.2 Quand la réalité rejoint … une autre réalité, en fait.

Samedi dernier, alors que je rentre de vacances, je trouve dans ma boîte mail un commentaire sur ce blog qui n’a pas vocation à être publié. Une personne des éditions Hachette m’y décrit un livre paru cette semaine et m’invite à prendre contact avec elle si je suis intéressé et si je souhaite en parler sur le blog. Parce que les contacts dans le monde de l’édition m’intéressent toujours, parce que le projet dont parle le livre me semble à la fois intriguant et nécessaire, je recontacte la personne en question.

C’est ainsi que mercredi matin je récupère dans ma boîte aux lettres le livre en question, que j’entame dans le métro en direction du syndicat où je suis de permanence cet après-midi-là. C’est un coup de foudre. Les deux auteurs y racontent, chacun avec leur point de vue, l’expérience des lycées expérimentaux en Seine-Saint-Denis, menée à l’initiative de Sciences-Po. En gros l’idée était de prendre quelques classes de secondes, de leur faire bénéficier de nombreux projets et de voir quel serait le résultat. Beaucoup de pluri-disciplinarité, de nombreux travaux en groupe, des enseignants qui fonctionnent en équipe et de beaux et longs voyages financés en bonne partie grâce à l’aide d’acteurs privés venus apporter leur pierre à l’édifice. De multiples rencontres avec des intervenants du monde de l’entreprise aussi. L’objectif : casser l’isolement des cités, ouvrir ces élèves sur le monde.

Le livre parle, très bien, de beaucoup de sujets évoqués dans ce blog et le tout est tellement intéressant que j’ai une soudaine envie d’en rencontrer les auteurs. Peut-être pourrais-je en parler au monsieur d’Hachette me dis-je, alors que ce vendredi je me dirige à nouveau vers mon syndicat. Le téléphone sonne. C’est la secrétaire d’un lycée du 93 qui m’appelle. Un des lycées dont parle le livre. Pour être plus précis le lycée où enseigne l’un des deux auteurs du livre. Un poste m’y attend. Pour au moins un trimestre. Plus peut-être. Rendez-vous avec le proviseur ce samedi matin.

 

Et me voilà donc ce matin face à cet imposant bâtiment. Ainsi, il est là le monde dont j’entends parler au fil des pages du livre que je dévore depuis mercredi. Drôle de sensation quand la réalité rejoint … une autre réalité, en fait. Le proviseur m’accueille très sympathiquement et me guide vers la salle des profs, quand il aperçoit un collègue en train de s’escrimer sur la photocopieuse. Une longue silhouette blonde et dégingandée se redresse, les doigts encore plein d’encre. Je reconnais d’emblée Mr B., l’un des personnages principaux du livre, l’un des instigateurs du projet sciences-po.

Drôle d’impression que de se retrouver face à ce qui n’était jusqu’ici pour moi qu’un personnage de littérature, mais est pourtant bel et bien un collègue d’Histoire-Géographie en chair et en os. Impressionnant qui plus est, avec son costard-cravate et son air sérieux. Il se propose très sympathiquement de me guider dans le lycée et de me montrer les différentes choses à savoir – et dieu sait qu’il y’en a. En salle des profs, je me rends compte que le casier de la personne que je remplace, celui qui deviendra probablement pour quelques mois au moins mon casier, se situe à moins de 50 cm de celui d’un des auteurs du livre. Je n’aurai pas à recontacter le monsieur d’Hachette.

 

Je commence lundi, dans un établissement parfois difficile donc, mais avec un emploi du temps aménagé et a priori de bonnes classes. Je suis ravi et j’ai hâte d’y être. Avant de quitter Mr B. je lui explique tout de même le caractère bizarre de ma situation en sortant de mon cartable le livre qui parle de lui.

« Voilà, je lis ce livre et je me retrouve ici.

- Evite d’acheter un bouquin sur la Tchétchénie, alors. »

 

Le Preux Chevalier

 

ps : au fait le livre s’appelle Le lycée de nos rêves.

3 Réponses à “2.2 Quand la réalité rejoint … une autre réalité, en fait.”


  • En voilà une bonne nouvelle ! De quoi te réconcilier avec le statut de TZR, non ?
    J’ai beaucoup apprécié la répartie de Mr B…

  • TZR nommé dans un lycée idéal près de Paris! quel bol! :-)

    quand je pense que d’autres TZR galèrent sans classes et sans élèves dans un recoin TRES TRES rural de la République :S

    amuse-toi bien là bas.

    Pouv, autre TZR et autre blogueur

  • Ravie de vous retrouver toi et ton style (le « stayyyyyyle » dixit un de mes élèves) qui n’a pas changé pendant ces deux mois de vacances… Je pense que ta nouvelle affectation te permettra d’aborder des sujets intéressants, en tout cas j’ai hâte de lire la suite (l’intrigue est donc bien mise en place).
    Ma pré-rentrée a été aussi pompeuse que la tienne malgré une affectation à l’année (enfin!)… il faut croire que les jean-paul sont présents partout!

Laisser un Commentaire




theworldofdd |
missyoura |
Kidal-blog: site d'informat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'air du temps
| vision libre
| jacquemiche2