• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 9 décembre 2007

Archive journalière du 9 déc 2007

Chapitre 16: où le chevalier part à la recherche de l’égalité des chances

gruge.jpeg

Jeudi dernier, je profite de deux de mes huit heures d’attente entre mon dernier cours et le conseil du soir pour déjeuner avec un collègue stagiaire de l’an dernier qui se trouve être nommé dans un établissement à 5 minutes à pied du mien. Inséré au beau milieu d’une cité, le collège en question possède de nombreuses spécificités : un taux de réussite au brevet à peine supérieur à celui du CAPES d’anglais ou de mathématiques, une collection de titres de gloire impressionante (ZEP, Ambition Réussite et plein d’autres trucs dont personne ne se doutait même qu’ils pouvaient exister) et l’étiquette officieuse de « pire collège du département ».

Bref, tout est réuni pour en faire un établissement sympa où il fait bon aller travailler en toute décontraction. Les mots d’excuse sont signés  par le juge d’application des peines. Les parents expliquent que « si ça ne rentre pas il faut taper ». Et les professeurs de sexe féminin font pour la plupart cours avec un aide-éducateur dans la classe parce que sinon ça craint trop.

Pour les (forcément) jeunes profs qui débarquent là-bas (le record d’ancienneté est à 5 ans) l’apprentissage du métier est donc douloureux et la confrontation à la misère sociale délicate. Si je comprends bien, il devient alors difficile d’adhérer aux discours sur le mérite et l’égalité des chances. Pourtant mon collègue ne s’en sort pas mal. Il m’explique que c’est certes épuisant, mais sacrément formateur et captivant de travailler là-bas et que l’équipe est formidable. Pour résumer il est plutôt content de ce qu’il fait. Enfin, pas tout le temps.

La semaine précédente, en effet, arrivée de l’inspectrice d’Histoire-Géo. Mon collègue est visité lors d’une heure de cours avec une classe de troisième particulièrement difficile. La moitié de la classe est en sortie scolaire, mais il reste douze élèves, et pas des moindres. Deux d’entre eux sont d’ailleurs fous. Mais pas seulement « fous » comme dans « waouh, il est fou ce Michaël Youn ». Non, « fous » comme dans pathologiquement fou. L’un d’entre eux a ainsi la mauvaise habitude de se jeter contre les murs. Consigne express de l’établissement : ne jamais le laisser s’asseoir à côté d’une fenêtre.

Lire la suite de ‘Chapitre 16: où le chevalier part à la recherche de l’égalité des chances’




theworldofdd |
missyoura |
Kidal-blog: site d'informat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'air du temps
| vision libre
| jacquemiche2