Chapitre 15, où le preux chevalier est pris en otage.

Veuillez m’excuser pour cette interruption momentanée du service, mais voilà, ça fait neuf jours que je suis pris en otage. Les terroristes qui m’ont fait subir ce genre de traitement sont clairement identifiés, on les voit partout à la télé : des ultra-minoritaires d’extrème-gauche, chevelus (beurk!!), mal rasés (re-beuurk!!) et pas forcément bien lavés (ultra-beuuurk!!!). Pour Dieu sait quelle raison, ces gens-là disposaient de privilèges honteux auxquels il a été jugé urgent de mettre un terme. Et voilà t’y pas que ces ploucs (non, mais parce que franchement y’a pas d’autres noms) décident pour se venger de me prendre en otage. Et je ne suis pas seul. On est des dizaines, voire peut-être plus, il faut que je vérifie à la télé. On s’est appelés les « usagers ». Moi je croyais que ça désignait un truc un peu crade dont on se sert plus, comme dans « mouchoir usagé ». Mais je suis à la rue sur ce coup-là, en fait c’ est super tendance, un peu comme la tektonik, mais avec moins de gel.

Le problème avec cette prise d’otage, c’est qu’elle était un peu bizarre. Parce qu’en fait je pouvais encore me déplacer. Et aller au travail. Ca me prenait juste un peu plus de temps que d’habitude. Je crois que j’aurais pu m’échapper mais j’ai pas osé essayer. Trop peur d’être rattrapé par un des « ploucs ». Ils ont l’air violents ces gars-là. Et puis en fait je peux l’avouer, j’aurais bien aimé ça,moi, être pris totalement en otage. Y’aurait eu une banderole avec marqué « libérez-le » dessus. Une photo et un nombre de jours en dessous. Un type serait venu chaque matin ajouter une journée avec un marqueur noir. D’ailleurs j’avais déjà commencé, sur la vitre de ma salle de bains. Je comptais les jours. Pfff… j’ai même pas eu le temps de faire un deuxième carré.

Le truc sympa, quand t’es pris en otage, c’est qu’on t’envoie Hugo pour négocier. Il a l’air marrant Hugo. Il est président mais il a l’air sympa. Bon des fois il a l’air de faire des trucs pas trop corrects dans son pays loin là-bas (oui, je sais, comme dans la chanson de Roch Voisine). Mais avec lui on s’ennuie pas. Et en plus il a un super détecteur à fasciste. A chaque fois qu’il en voit un, il hurle : « fasciste, fasciste ». Ca doit être marrant de traîner avec Hugo, parce que même l’ONU c’est marrant avec Hugo. En plus Hugo n’était pas loin ces derniers jours. Je l’ai vu serrer la main à un type à Paris. Mais c’est bizarre, car le type avait un sourrire crispé et un air qui disait : « je l’aime pas ce gars-là, mais bon je suis obligé ». Hugo, lui il avait l’air super en forme. Comme quand il rend visite à son papy à Cuba.

Mais assez parlé d’Hugo. Revenons-en à ma prise d’otage. Ce que je voulais dire, c’est : ok pour la prise d’otage, mais pour une vraie prise d’otage. Parce que si c’est pour devoir quand même aller au travail, c’est pas marrant. Surtout que la direction m’avait donné des devoirs durant ma prise d’otage. Je devais mettre des chiffres avec des commentaires dans un ordinateur. Le tout avant mercredi 10h. Avant d’avoir fait ça, interdiction d’aller jouer au ballon et tous ces trucs-là. Le problème, c’est que pour mettre les chiffres il fallait d’abord lire ce qu’avaient écrit mes chers terminales. Et ça ils aiment bien écrire les terminales. Deux copies doubles et demie en 2h en moyenne. C’est long à lire.

C’est pour cette raison que mardi j’ai pris une décision radicale. Je me suis auto-pris en otage dans ma cellule de 25 mètres carrés. Et j’ai lu. Encore et encore. Mes élèves étaient contents parce que pour une obscure raison qui m’échappe, quand je suis enfermé eux sont libres. Ils ont pu aller gambader. Ou danser la tektonik.

Bref, j’ai appris plein de choses mercredi, comme le fait que les gens avaient très faim dans « des pays comme le Maroque ou l’Afrique ». Merci les secondes. Ca, c’est facile à corriger. J’ai fini à 19h00. Et après j’ai mis les chiffres et les commentaires dans l’ordinateur. Et j’ai rendu tout ça le lendemain matin à 9h55, après bien sûr m’être auto-libéré. Jack Bauer n’aurait pas fait mieux.

Ce matin j’étais encore un peu pris en otage, mais pas trop, juste assez pour perdre une heure ou deux. Camille m’a vu rentrer dans la salle et elle a dit : « monsieur, vous allez l’air fatigué ». C’est toujours ce qu’on dit après une prise d’otage. J’en ai profité pour expliquer à mes élèves qu’ils ne devaient pas attendre leurs copies avant quelques jours. Parce que moi ce week-end je reprends ma liberté. Ou tout du moins j’essaie.

Le preux chevalier

ps: ce matin les élèves m’ont encore demandé quand je partais, et quand je leur ai répondu Noël ils avaient l’air sincèrement désolés. Sonia a dit « c’est vraiment pas sympa comme cadeau de Noël monsieur ». Et Laetitia a ajouté, sans parler trop fort pour pas que j’entende, mais je m’en fous car j’ai des oreilles bioniques : « j’y crois pas, quand on a un bon prof ils nous l’enlèvent ». J’étais tout flatté dans mon égo. Et puis tout à coup j’ai pensé à Gérard Klein. Bon d’accord, j’ai pas de moto et de casque. Mais le remplaçant avec des super-pouvoirs, celui grâce à qui tout finit toujours par aller mieux… je crois que c’est moi! Allez, en janvier, je vais libérer Ingrid.

hyperman.jpeg

4 Réponses à “Chapitre 15, où le preux chevalier est pris en otage.”


  • Merci beaucoup pour cet article plein d’humour et pour ce blog en général. Je suis stagiaire en maths et votre blog me donne un avant gout de ce qui m’attends l’année prochaine.
    Bravo et continuez sans écoutez les mauvais plaisants.

  • Tu nous manquais ! La redécouverte du terme Usager par les grands libéraux (seule la patronne de la SNCF parlait de clients) est un des faits majeurs de la grêve. Prendre en otage l’Usager avec un grand U cela a une autre allure que faire chier des emmerdeurs de clients ! http://tto45.blog.lemonde.fr

  • En forme, le chevalier.

    D’après le STIF on aura droit à une semaine de carte orange gratuite sur le coupon de janvier, pour se faire pardonner. Quant au soutien de l’usager à Foutriquet, il va se volatiliser lors du passage en CNE à vie avec retraite à 85 ans pour tout ce qui n’habite pas Neuilly. Nous verrons alors si il est toujours question d’otages.

    Un petit coup de Chavez Show, histoire de se détendre, ça nous changera tous de la moto de Klein.
    http://www.bakchich.info/article2032.html

    Comme les deux commentateurs ci-dessus, ravi de te revoir.

  • Oui c’est un come-back plaisant. Alors on se fait jeter des fleurs par les élèves, ça doit être gratifiant ça !
    Et sinon, ceux qui ont le Navigo et pas la carte orange, ils l’ont dans l’baba, c’est ça ?! Ah, je l’savais !

Laisser un Commentaire




theworldofdd |
missyoura |
Kidal-blog: site d'informat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'air du temps
| vision libre
| jacquemiche2