Chapitre 7, où « ça se sait »

 

Peu de choses à raconter récemment, tout simplement dix-huit heures de bonheur intense au CDI cette semaine, avec les rebondissements et les affres liés à cette étrange fonction. Que vous raconter? La tentative du rectorat de transformer les RAD de français en documentalistes (après tout y’a des livres aussi)? Les recherches compulsives sur la chasse au sanglier d’un élève de 6e? Les visites sur la page de bodybuildingdemonpapa du même élève? La nouvelle définition de E=MC2 par deux petites quatrièmes (parce que tu vois, MC, c’est les rappeurs tu vois, les maîtres de cérémonie)???

Non, quittons donc un peu ce petit CDI et allons voir ce qui se passe ailleurs. Dans ma boîte aux lettres par exemple. Toujours pas de nouvelles de l’homme aux talonettes. C’est bizarre, mon collègue prof dans le 93 l’a reçue lui cette lettre… Enfin peu importe car moi j’ai eu la chance de l’avoir dans ma petite télé le camelot de Neuilly. C’était jeudi soir. Formidable opération marketting. Problème, je ne suis pas sûr que le produit soit à la hauteur, cf. le petit extrait de l’interview que voici, retranscrit par mes soins d’après ma mémoire totalement subjective :

Arlette Chabot, après un petit passage de Sarko sur la rémunération au mérite des enseignants :

- Mais alors que proposez-vous pour l’évaluation des enseignants?

- Mais ça se sait, Arlette Chabot, ça se sait quand un professeur fait du bon travail…

S’en suit un petit laiüs type larme à l’oeil sur le prof, les voyages scolaires et la découverte de la nature.

Moralité : ça se sait! Quoi? Mais tout, bon dieu, tout! Tout se sait! En tout cas moi dès que je peux je mets le maximum sur les sorties scolaires.

 

 Toujours dans la catégorie absurdité, si vous voulez vous amuser en lisant des stupidités sur l’Education Nationale, je vous conseille le débat paru dans Marianne aujourd’hui entre Alain Finkielkraut et le monsieur du Modem qui a presque été élu président. C’est vraiment ludique. Au milieu de remarques consternantes sur le niveau qui baisse, les profs qui se laissent tutoyer (si vous en connaissez, merci de me les présenter), la vidéosphère ou la diabolisation de la pédagogie telle qu’elle put être pensée par Mérieu et Freinet on peut y trouver une ou deux remarques intelligentes… Allez, j’offre la moitié de mon indemnité de remplacement (si je la touche…)au premier qui trouve -je rigole bien sûr, je rigole. La palme revient bien sûr à Fink, qui justement a dû oublier de penser depuis un bon bout de temps.

Enfin tout ça pour dire que tant que les débats sur l’école seront menés par des gens qui n’y ont pas mis sérieusement les pieds depuis des années, on aura droit à ce genre de maelström idéologique. Pour lire quelque chose d’intelligent sur l’école je me permets de conseiller le livre d’Hervé Hamon (qui a certes trois ou quatre ans mais vu qu’aucun de nos dirigeants n’a trouvé utile de le lire on peut considérer qu’il est encore tout neuf…) ou celui plus récent d’Eric Maurin.

A part ça j’ai finalement quitté mon CDI pour au moins trois mois et je me prépare physiquement et mentalement pour ma rentrée à moi, mardi matin 9h. Je serai prêt. Et je n’oublierai pas de lire la lettre de Guy Moquet

ps : Hier dans un bar parisien on pouvait croiser une jeune fille portant un T-Shirt qui disait :

« Three reasons to be a teacher : June, July, August ». Rien à ajouter – enfin si… que la suite paraîtra bientôt dans le chapitre 8, « où le preux chevalier part à l’assaut d’un nouveau château ».

6 Réponses à “Chapitre 7, où « ça se sait »”


  • Bon courage pour ta rentrée. Et ne perd pas trop de temps avec fink, sarko ou le modem : c’est juste la nouvelle formule de reality show qu’expérimente la tv.

  • Merci pour le blog, que je suis du Japon. Quand les rillettes, l’administration et l’Education Nationale me manquent trop… J’attends avec impatience le chapitre 8.

  • Bah oui, on va transformer les établissements scolaires en agences de voyage!

  • Hello collègue !

    Je suis moi zaussi TZR néotit ( en lettres classiques ), mais je n’ai pas encore connu les joies du CDI.

    Merci pour ce blog très bien écrit ;-)

    Et macte animo !

  • le courrier du petit Nicolas, je l’ai reçu par mail, sur ma boite académique. Des collègues ont reçu la version papier à leur domicile. Je l’ai pas encore lu (c’est que j’ai du boulot, faut pas croire). Le titre m’a intriguée, « lettre aux éducateurs ». Croyais que j’était enseignante, moi. En théorie du moins. Parce que dans les faits je suis aussi flic, assistante sociale, infirmière, maman et éducatrice (non, Kévin, tu ne peux pas traiter ton camarade d’enculé. Ca n’est pas gentil)

  • et encore, tu en as de la chance, moi quand je suis rentree TZR RAD à Marseille, on voulait me mettre 35 heures eu CDI. Explication du principal. Ben oui, 18 heures c’est quand vous faites cours, une heure de cours une heure de preparation, donc la on part sur 36 heures, mais on va pas chipoter, 35 ce sera très bien. Inutile de dire que quand mon affect est arrivee deux jours plus tard, j’ai saute dessus.

Laisser un Commentaire




theworldofdd |
missyoura |
Kidal-blog: site d'informat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'air du temps
| vision libre
| jacquemiche2